Comment éviter les mains sèches : tous nos conseils !

8

Entre le froid, les lavages répétés et les allergies… Elles perdent de leur souplesse. Objectif : soins et gestes douceur pour retrouver tout leur confort.

La peau des mains : hypersensible !

La peau des mains est encore plus fine que celle du visage ou du décolleté, ce qui lui confère une grande sensibilité. D’autre part, il existe peu de glandes sébacées sur le dos et aucune sur la paume. En l’absence de corps gras, l’eau s’évapore donc facilement. Le film hydrolipidique, défaillant par nature, est très peu protecteur.

Enfin, entre les changements, l’humidité, le soleil, le vieillissement, le jardinage, la vaisselle et les métiers manuels, nos mains sont plus exposées aux agressions extérieures que les autres parties du corps, ce qui ne fait que renforcer leur fragilité. D’où l’importance d’apprendre à les protéger, au quotidien, tant pour notre confort que pour leur beauté.

Lavage : privilégiez la douceur

Associée à des produits décapants ou allergisants, l’eau peut provoquer des inflammations irritatives. Plus connues sous le nom de « dermite des ménagères », elles surviennent généralement lorsque la peau est sèche. Privée de son film protecteur naturel, celle-ci laisse passer les actifs irritants jusqu’à sa jonction dermo-épidermique. Conséquence : elle devient rouge, rugueuse et prend un aspect vernissé. Ce problème, aussi inesthétique qu’inconfortable, est fréquent. II représente en effet 80 % des motifs de consultation concernant les mains.

Les solutions

Optez pour des nettoyants doux, sans savon et hypo-allergéniques. Ils altèrent peu la qualité du film hydrolipique et lui permettent de se reconstituer en une demi-heure, contre quatre à cinq heures avec un produit détergeant ou désinfectant.

Séchez-vous parfaitement les mains après chaque lavage. Et préférez toujours la serviette au séchoir : l’air chaud a un effet desséchant.

Si la dermite irritative persiste, consultez un dermatologue qui prescrira des corticoïdes locaux à appliquer sur les mains pendant quelques jours.

Hydratation : l’arme absolue

De brusques changements de température entre les maisons surchauffées et le froid mordant de l’hiver peuvent entraîner une diminution du diamètre des vaisseaux sanguins : la peau, moins bien irriguée, s’affine, se dessèche pour finir, parfois, par se craqueler. Et plus elle est fragilisée, plus elle se montre vulnérable aux petites agressions quotidiennes.

Les solutions

Pour éviter les chocs thermiques, n’abandonnez pas vos gants. Même si le temps commence à se réchauffer.

Portez des gants de protection adéquate lorsque vous faites du jardinage ou des travaux ménagers, ou encore si votre métier l’exige.

Si vous êtes sujettes à l’onglée (engourdissement des doigts à cause du froid), faites une petite gymnastique manuelle, pour réactiver la circulation sanguine.

Vous avez les mains très abimées ? Faites un masque avec une crème nourrissante comme le Mytosil (oui, celle que vous utilisez pour lutter Contre les irritations des fesses de bébé !), ou de la paraffine. Appliquez-en une couche épaisse et gardez-la toute la nuit, en utilisant des gants de coton pour éviter de salir les draps.

Et bien sûr hydratez ! Le bon rythme : après chaque lavage pour aider le film hydrolipidique à se reconstituer. Alors, ayez toujours une crème pour les mains dans votre sac, dans la cuisine, la salle de bain…

L’allergie au nickel agresse les mains !

Lorsque vous portez une bague fantaisie, c’est toujours le même scénario votre peau devient rouge et vous démange. Des petits boutons, voire des croûtes peuvent également apparaître. Comme 10 à 15 % des femmes, vous êtes probablement allergique au nickel. Ce métal, qui déclenche de l’eczéma, entre dans la fabrication de nombreux bijoux et objets de la vie courante (pièces de monnaie, ciseaux).

On ignore encore pour quelles raisons l’allergie apparait. On sait toutefois que c’est le contact fréquent avec des objets contenant du nickel que la sensibilité se développe. Une fois acquise, elle dure toute la vie, et les zones atteintes sont sujettes à la sécheresse et aux rougeurs. Seul remède efficace : opter pour l’or ou l’argent, Ou, éventuellement, tester un vernis isolant qui s’applique au pinceau sur le bijou et minimise les risques d’allergie.